Le Royaume d'Undarosmfell

Univers médiéval-fantastique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Roi de l'espinette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rekk
Webmestre
avatar

Nombre de messages : 351
Réputation : 0
Date d'inscription : 15/02/2005

Feuille de personnage
Intelligence:
30/60  (30/60)
Dextérité:
30/60  (30/60)
Vigueur:
30/60  (30/60)

MessageSujet: Roi de l'espinette   Sam 6 Fév 2010 - 18:30

LE ROI DE L'EPïNETTE.

Cette fête, qui se célébrait à Lille, fut instituée, en 1220 jusqu'en 1486, par Jeanne de Constantinople, comtesse de Flandre et de Hainaut; elle consacrait le souvenir de la couronne de Baudouin et celui de la sainte Épine que la comtesse Jeanne avait donnée aux Dominicains de Lille. On appelait Sire de J le roi de l'Epinette, et avant d'abdiquer sa dignité, qui ne durait qu'une année, ce prince réunissait chez lui, le dimanche précédant le jour des Cendres, les principaux habitants et ceux qui avaient été honorés avant lui du diadème, et c'était dans un festin qu'il prenait congé de sa cour et de ses sujets.
Le mardi suivant un nouveau roi était élu, et, après son avènement, on le conduisait sur une place où un héraut lui présentait, en guise de sceptre, une branche d'épines, symbole des douceurs de la royauté. Le lendemain on réglait le détail des joutes qui devaient avoir lieu. Le vendredi, le roi se
rendait à Templemars, près de Lille, pour demander à saint Georges qu'il lui accordât un heureux règne il était accompagné, dans ce voyage,
par des femmes en costume d'Amazone, par des chevaliers et par 'e peuple. C'était le dimanche que commençaient les joutes, à la suite desquelles le vainqueur recevait un épervier d'or de la main des dames, et était porté en triomphe à l'hôtel de ville, escorté par la foule et entouré de quatre belles demoiselles qui le tenaient chacune par un ruban d'or; un festin splendide lui était offert par les magistrats.

Le roi de l'Epinette se montrait aux joutes, à cheval et armé; il était couvert d'un surtout de satin blanc, et son cheval, la tête bien empanachée, était revêtu d'un riche caparaçon, orné de houppes et de sonnettes dorées. Des valets le suivaient, costumés de jupons de soie verte.
Le premier jour des joutes, ce roi n'y prenait aucune part et restait simple spectateur mais le dernier, il entrait en lice avec le vainqueur pour combattre à tout venant, et de nombreux jouteurs accouraient du voisinage pour accepter ce défi; il y en avait qui se présentaient dans l'arène vêtus en moines. Les ducs assistaient souvent aussi à cette fête, et les chevaliers de leur suite ne dédaignaient pas de rompre des lances avec le roi de l'Epinette, en l'honneur du prince et des dames.
Dans le principe, la ville fournit aux dépenses de ce divertissement; mais elles s'augmentèrent dans une telle progression, qu'il fallut recourir à
des contributions que Philippe le Bon autorisa. La charge du roi de l'Épinette était même onéreuse à un tel pointa qu'on raconte qu'un bourgeois préféra se laisser mettre en prison plutôt que d'accepter cette royauté. Toutefois, les ducs de Bourgogne tenaient à conserver une institution qui attirait dans leurs Etats un grand concours d'étrangers, et pour stimuler le zèle des habitants de Lille, ils accordaient la noblesse à ceux qui étaient nommés rois de l'Épinette Philippe le Bon ordonna même que ceux-ci, lorsqu'ils joindraient aussi la charge d'échevin à leur souveraineté, prendraient place immédiatement auprès du mayeur.

Les rois de l'Ëpinette allaient honorer la sainte Épine, qui était conservée au couvent des Dominicains, et ils 'y séjournaient depuis le mercredi
saint jusqu'au mardi suivant; ils y entendaient, entourés de toute leur cour, le sermon de la Passion, ce qui était pour eux un privilège et un de-
voir cette fête fut supprimée en 1556.

Coutumes, mythes et traditions des provinces de France / Alfred de Nore - Périsse frères (Paris) - 1846 p. 324-326. (gallica)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Roi de l'espinette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume d'Undarosmfell :: Le Royaume d'Undarosmfell :: La cité-état de Nafarraberg :: Quartier des Halles :: Université de Nafarraberg :: Faculté des Arts :: Collège des maîtres ès Arts-
Sauter vers: