Le Royaume d'Undarosmfell

Univers médiéval-fantastique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Extraits de récits cosmogoniques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rekk
Webmestre
avatar

Nombre de messages : 351
Réputation : 0
Date d'inscription : 15/02/2005

Feuille de personnage
Intelligence:
30/60  (30/60)
Dextérité:
30/60  (30/60)
Vigueur:
30/60  (30/60)

MessageSujet: Extraits de récits cosmogoniques   Ven 20 Avr 2012 - 23:07

Extraits de récits cosmogoniques


De toute éternité, alors qu’il n’y avait que le néant et l’immense abîme Ginnnungagap, vivait le dieu Alfadr au douze noms , en compagnie des géants du givre.
C’est alors que Nilfheim fut fait. En son centre se trouve la source appelée Hvergelmir, et de là, sourdent toutes les autres rivières.

Dans la partie méridionale se trouve Muspell, monde lumineux et très chaud fait de feu et de flammes, dont Surt , de son épée ardente, garde les frontières.
Les fleuves, appelés Elivargar, arrivèrent près au Nord de l’abîme Ginnungagap et se changèrent en glace et de givre, et de là, de la vapeur et un souffle d’air glacé se répandirent vers l’intérieur de l’abîme. A l’inverse, dans la partie orienté Sud, Ginnungagap s’allégea sous l’effet des étincelles et des flammèches remontant de Muspell.

Mais l’intérieur de Ginnungagap était aussi doux qu’un air sans vents. Lorsque le souffle d’air brûlant rencontra le givre, celui-ci se mit à fondre et dégoutta. De ces gouttes ruisselantes jaillit alors la vie sous l’action de la source de chaleur, et une forme humaine apparut. Son nom est Ymir, mais les géants du givre l’appellent Augelmir.
Pendant qu’il dormait, il se mit à transpirer. Alors, sous son bras gauche, se développèrent un homme et une femme, et l’une de ses jambes engendra un fils avec son autre jambe. Ce fut d’eux que proviennent les géants du givre.
Des gouttes de givre sortit la vache appelée Audhumla, et, comme quatre fleuves de lait coulaient de son pis, elle nourrit Ymir. Pour se nourrir, la vache léchait les pierres de givre, qui étaient salées. Le premier jour qu’elle les lécha, une chevelure d’homme se dégagea d’une pierre le soir, le deuxième jour, une tête d’homme se dégagea, et, le troisième jour, ce fut un homme tout entier qui apparut. Son nom est Buri. Il était, beau, grand et vigoureux. Il engendra un fils appelé Bor et celui-ci épousa Bestla, la fille du géant du Bolthorn, avec laquelle il eut une fille, la lumineuse Sol, et le non moins brillant Mani.

Jaloux de la beauté de Buri, Ymir s’en prit à lui, mais pour le défendre, les enfants de Bor tuèrent le géant Ymir, et, quand il tomba, il jaillit tellement de sang de ses blessures qu’ils y noyèrent toute la race des géants du givre – à l’exception d’un seul, celui que les géants appellent Bergelmir, qui s’échappa avec sa femme. Il monta sur une embarcation en forme de tronc d’arbre évidé qui, plus tard, devint son cercueil avec a femme et ils s’y maintinrent sains. C’est d’eux que proviennent la race des géants du givre.
Devant le courroux d’Alfadr, Sol s’enfuya la première, suivi de Mani, mais Alfadr les punit en faisant en sorte que leur course perdurent sans que l’un ne puisse jamais rattraper l’autre.

Alfadr prit Ymir, le transporta au milieu de l’immense abîme Ginnungagap et en fit la terre. De son sang, il fit la mer qui servit à ceindre la terre afin de la maintenir fermement, ainsi que les lacs et les rivières, de sa chair la terre ferme et de ses os les montagnes. Quant aux pierres et éboulis de roches, il les fit de ses incisives et de ses molaires, ainsi que de ses os qui s’étaient brisés. De la chair de ses membres, les nains prirent forme et vinrent à la vie. Leur état était celui de vers, mais, sur la décision d’Alfadr, ils reçurent intelligence et forme humaines, tout en continuant à habiter dans la terre et dans les pierres. Son membre viril, il le figea en terre et en naquit Yggdrasil, le grand frêne, le plus grand et le meilleur de tous les arbres. A son dernier printemps, de ses graines, naquit la race des elfes. Il prit également son crâne et en fit le ciel et les nuages. Il prit alors les flammèches et les étincelles qui avaient été projetées hors du monde de Muspell et qui volaient librement, et il les plaça au milieu du firmament de Ginnungagap. Il arrêta tous les corps lumineux et leur donnèrent une place, fixe dans le ciel pour les uns, mais mobile pour les autres. C’est depuis lors que l’on distingue le jour et la nuit et que l’on compte par année. De ses cheveux, il fit les arbres, et des arbres morts, la race des hommes. L’homme fut appelé Ask et la femme Embla. Ce fut d’eux que naquit la race humaine.

Pour lire la suite, cliquez ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Extraits de récits cosmogoniques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume d'Undarosmfell :: Le monde connu de Faërheim :: Le Royaume d'Undarosmfell-
Sauter vers: